Étiquette : <span>enhanced</span>

Telefunken Opus 55 TS german radios - fr

Telefunken Opus 55 TS – fr

TELEFUNKEN OPUS 55 TS

Telefunken Opus 55 TS

Projetée et réalisée en 1954, la OPUS 55 TS a été le modèle top de gamme de toute la production Telefunken pour les années 1954/55. Depuis 1949 chez Telefunken on a décidé de marquer avec le nom OPUS les modèles de radio au sommet de leur production. Le premier modèle de OPUS est en effet la OPUS 49 de 1949. Cette dénomination reste inchangée jusqu’ au 1978 quand on a produit le dernier OPUS, le 7050 HI-FI. Dans les années suivant les différents modèles seront marqués par des abréviations alphanumériques comme TR550 et similaires.

La restauration de cet appareil a été très difficile car le cadre avait été cannibalisé. En effet il n’y avait pas de potentiomètres, de prises des valves, beaucoup de composants et de connexions, de bobines de Haute Fréquence avaient été déchirées. L’appareil était en bref dans des conditions pitoyables. Mais une telle machine méritait une fin bien plus glorieuse et le résultat final nous a donné raison.
Le stade amplificateur a été littéralement reconstruit à nouveau, les fils très fins des bobines de haute fréquence ont été reliés à nouveau grace à un travail chartreux. Les phases de cette restauration très difficile sont documentées avec des photos à la fin de la page dans la section dédiée.

La puissance en sortie déclarée était de 15W, mais si on juge du schéma et des polarisations elle devrait en livrer environ 10.
La bonne puissance offerte et la grande efficacité des 6 haut-parleurs permettent à la Opus 55 de sonoriser efficacement meme des environnements grands.
Le double stade de fréquence moyenne, le circuit complexe de contreréaction, le stade final en push-pull font de cet appareil une radio de grande classe. Sa configuration restera presque inchangée dans les modèles suivant aussi, jusqu’au passage à la production des modèles stéréo. Les appareils de la série Opus sont encore aujourd’hui parmi les plus recherchés par les collectionneurs pour leur niveau de qualité très élevé.


Les chansons de notre programmation mettent en évidence les capacités exceptionnelles et les compétences virtuoses des interprètes. Toutes les chansons ont été choisies expressément pour mettre à l’épreuve cet appareil. Ci-dessous une petite description.

- La première chanson que nous proposons est un flamenco. Il s’inspire à la Playa La Barrosa à Cadix en Espagne. Elle est composée et interprétée par Paco de Lucia. La compétence du maitre espagnol rend le flamenco agréable meme à qui s’approche pour la première fois à ce genre musical difficile.
- Avec la deuxième chanson on vole à Paris pour connaitre le maitre de trompette israélien russe Sergei Nakariakov. Il est connu comme « Le Paganini de la trompette », son travail est charmant car il expérimente en continuation des relevés de notes e chansons composées pour d’autres instruments, comme la chanson que nous proposons. Moto perpetuo, écrit pour violon de Paganini meme.
- La troisième chanson, connue comme Vent d’hiver, classée comme Op.25 no 11 est un étude technique écrit par F.Chopin en 1836.Cet étude a été écrit expressément dans le but de développer technique et résistance. Elle mérite la voir jouer en live et elle est vraiment déroutante. Toutefois Chopin ne voulait pas étonner ses auditeurs avec des démonstrations d’habilité mais il considérait ses doigts « des servantes de son ame » et avec l’ame il désirait etre écouté, pas avec les oreilles (H.Heine).
- La quatrième chanson est un morceau de 1987 tiré du disque Surfing with the Alien du guitariste Joe Satriani. Un disque qui a été enregistré en grande économie et avec un budget très serré. Les trois guitares utilisées par Satriani ont été modifiées par lui-meme et, pour simuler beaucoup d’effets des instruments à percussion des instruments électroniques ont été utilisés. Toutefois le disque a eu un très grand succès juste grace à la capacité et à la créativité de Satriani. La chanson proposée est une édition gravée à nouveau en 2014.
- La dernière chanson, Drum solo, est un enregistrement live d’une interprétation de Daniel John Erlandsson (Malmo, 1976). Erlandsson est un batteur suédois, qui a fait son succès avec le groupe métal Arch Enemy. Il est caractérisé d’un son rythmique très précis où il mélange des passages métal classiques avec le death-métal propre du groupe dont il faisait partie. La chanson est sans aucun doute excitante meme pour ceux qui n’aiment pas le genre Métal.

Telefunken Opus 55 TS

Telefunken Opus 55 TS

 

BLUETOOTH

Récepteur Bluetooth integré

CLIQUEZ ICI >

MULTI PLATFORM CONNNECTION

Chaque radio est équipé avec un cable special qui permet le lien avec toute source numérique.

CLIQUEZ ICI >

TRAITEMENTS TUBESOUND

- Récepteur Bluetooh intégré – Cette unité peut etre équipée avec un récepteur BLUETOOH que l’appareil alimente directement. Cela nous permet d’ultiliser l’amplificateur de toutes sources numériques externes, comme tablette,Smartphone, ou d’autres stations multimédia sophistiquées. Vous pourrez écouter vos stations Web ou vos musiques préférées sans avoir des cables dans la chambre. Sur demande il est possible de monter aussi un récepteur Wireless.

Connection Multiplate-forme – Vous trouverez un cable adapteur qui vous permettra de le relier à toutes sources numériques comme A Iphone, Smartphone,Laptop,CD player etc. Ce cable special vous permet d’adapter l’impédance entre l’appareil et les dispositifs modernes. En outre les deux chaines stéreo se rencontrent dans une seule chaine monophonique sans augmenter la charge de l’unité souce.

Kaiser Wilhelm II
Telefunken U73b Compressor
Telefunken U73b Compressor
Telefunken V76 in studio

L'HISTOIRE

1903 - Le Kaiser Guillaume II pour ne pas accorder le monopole des transmissions sans fil à l’anglaise Marconi, a ordonné à la société, AEG et Siemens, de créer un partenariat pour développer la télégraphie sans fils en Allemagne. Elle est constituée avec le nom de Gesselschaft fuer drahtlose Telegrafen mbH.

1923 - Le nom de la compagnie est modifié en Firmierung en Telefunken, Gesselschaft fuer drahtlose Telegrafen mbH. Le nom est abrégé en Telefunken, où Tele signifie Télégraphe et Funken « éclair » dans le sens de rapide, immédiat.

1930 - La production passe graduellement d’équipements militaires et gouvernementaux à une production d’appareils de consommation. Dans ces années Telefunken entre dans le marché radio télévisuel, dans le marché des enregistrements de disques.

1930 - Comme les communications par radio n’étaient plus utiles seulement pour transmettre des messages télégraphiques mais des véritables discours et de la musique, il a été nécessaire d’introduire le concept de compression sonore, pour éviter des variations continues du niveau de volume de la radio. Telefunken a projeté et a réalisé le premier au monde un compresseur pour des stations de radiodiffusion, l’U73b. L’U73b dans la photo, est une évolution des modèles précédant il permet de changer le niveau de compression, le temps de libération et le temps d’attaque.

1941 - Toutes les actions Telefunken sont transférées à la AEG qui en effet devient le seul propriétaire de la marque Telefunken et de ses usines et de ses brevets.

1948 - A’ la Conférence de Copenhague, où on a décidé la partition des radiofréquences des Ondes Moyennes et Petites de l’Europe Centrale, l’Allemagne n’a pas été invitée, à cause de la guerre qui venait de terminer. Officiellement parce qu’elle n’était pas considérée une nation technologiquement importante. A’ cause de cela l’Allemagne a décidé de développer les transmissions en FM meme si elle se rendait compte que la qualité était bien supérieure que celle en AM.
Dans cette phase Telefunken développe le système microphone/amplification V72, et ses évolutions, destinées à etre utilisées dans la totalité des stations radio allemandes et dans une bonne partie de celles européennes, aussi que par les plus importants studio d’enregistrement, comme EMI, DECCA, Telefunken ect.

1955 - L’entreprise devient Telefunken GmbH.

1967 - Telefunken est fusionnée avec AEG et son nom devient AEG-Telefunken.

1970 - Une mauvaise gestion fait perdre en continuation à l’entreprise des parts de marché. AEG commence à externaliser des secteurs entiers d’affaires et on assiste à une succession de réorganisation.

1985 - Daimler-Benz AG achète ce qui reste de la AEG-Telefunken.

1996 - Le nom Telefunken est effacé et toutes les activités relatives aux produits audio terminent.

Aujourd’hui. Le nom de la société a été renouvelé en Telefunken Holding AG et ils sont responsables pour le nom Telefunken et son usage dans le monde entier. Aux Etats Unis Telefunken USA achète le droit de construire et commercialiser dans le monde entier les microphones d’origine et aussi des équipements audio avec la marque Telefunken Elektroaustik.
L’entreprise originale qui contribué à diffuser la musique dans le monde entier n’existe plus.

PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES

Année de production: 1954/55

Superheterodine IF 460/10700 - 8 Circuits AM - 11 Circuits FM

Gammes d'ondes:
Petites Ondes (OM), Grandes Ondes (OL)
Ondes Courtes (OC), FM (UKW) 

Tension de fonctionnement (CA) 110; 125; 160; 220 Volts

6 haut parleurs
2 Mid-Woofer avant
2 electrostatic Tweeters avant
2 Cone Tweeters sur les côtés

Dimensions (LHP):  640 x 420 x 280 mm / 25.2 x 16.5 x 11 inch

Poids: 15,7 Kg

9 Lampes: ECC85, ECH81, 2 x EF89, EM80, EABC80, EC92, 2 x EL84

Antenne en ferrite rotative pour les bandes AM

HAUT PARLEURS

Cet appareil est doué d’un groupe de six haut-parleurs.
Seulement la Saba Freiburg 14, la Nordmende Tannhauser 59 et des modèles suivant à la série Opus sont doués du meme nombre d’haut-parleurs. Toutes les autres radios allemandes, meme de qualité très élevée, ont au maximum 5 haut-parleurs.
Avant on trouve deux haut-parleurs à large bande et deux tweeter électrostatiques. Ces haut-parleurs sont très directeurs par conséquent ils sont fixés à une structure à prisme qui les oriente afin que l’angle d’émission qui en résulte soit le plus étendu possible.
Latéralement deux tweeter à cone de 10 cm ont été posés, coupés avec un filtre à 6 dB pour octave de façon qu’ils reproduisent les aigus, ainsi que les fréquences moyennes-hautes. Tout le spectre audible est donc diffusé d’une manière assez homogène dans toutes les directions, en permettant une complète liberté de mouvement de l’auditeur.

Les haut-parleurs avant visibles dans ces photos ne sont pas d’origine Telefunken. Tous les autres haut-parleurs sont d’origine.

CONTROLE DES TONS AVEC INDICATION DU NIVEAU

Comme toute radio de classe, l’Opus 55 TS dispose également de commandes séparées pour les graves et les aigus.

LES ANTENNES

A’ l’intérieur du meuble il y a un dipole pour la réception FM.
Un coté du dipole est exploité aussi pour la réception des bandes AM.
En FM la sensibilité dans la réception avec les antennes posées à l’intérieur est très bonne.
En utilisant une antenne extérieure pour les bandes AM la réception est très efficace.
Dans la photographie on voit le dipole fixé à l’intérieur du meuble de l’appareil.

CONTROLE DU RÉGLAGE SÉPARÉ ENTRE AM ET FM

L’unité est douée de mécanismes pour contrôler séparément le réglage des bandes AM et des bandes FM.
Les boutons de réglage sont coaxiaux.
La couronne plus grande contrôle les bandes AM (Petites Ondes, Moyennes et Longues).
Le bouton frontal, plus petit, contrôle la bande FM.
En ce qui concerne la maintenance, le nettoyage et la lubrification une fois tous les 10 à 15 ans sont suffisants.

Telefunken Opus 55 TS

INDICATEUR VISUEL D'ACCORD

Nous avons substituté l’oeil magique

LES COMMANDES

Telefunken Opus 55 TS

Le premier bouton qu’on rencontre est celui du volume avec loudness incorporé.
Coaxial à celui-ci il y a le bouton de rotation de l’antenne en ferrite pour les Petites Ondes et les Longues Ondes.
À droite, nous trouvons l'œil magique qui indique la parfaite syntonisation de chaque station et les gammes des ondes courtes, longues, moyennes et FM.

Au dessous de l’échelle parlante on trouve tout d’abord le bouton du contrôle des tons aigues avec les relatif indicateur.
En partant du haut, on trouve ensuite les gammes des différents
bandes.

 

Sous les clés dans l'ordre:
AUS - Arrêt
PLATTE - Platine vinyle
MAGNETTON: magnétophone
LANG –
Grandes Ondes
BANDREITE - Contrôle de la bande passante en AM
MITTEL –
Petites Ondes
KURZ –
Ondes Courtes
UKW - FM
Enfin, nous voyons les boutons de réglage. Le bouton plus grand contrôle les bandes d'ondes longues, moyennes et courtes. Le petit bouton frontal contrôle la bande FM.
Sous le bouton de réglage, vous voyez le
réglages des tons aigus.

LE COTÉ ARRIÈRE

Sortie pour les haut-parleurs externes.

Entrée pour Pick-Up (tonabnehmer)

Entrée pour magnétophone à bande (Tonband)

Entrées d'antenne AM et FM et connexion à la terre.

ÉTAPES DE LA RESTAURATION

COMME D’HABITUDE LA TRÈS BELLE IMAGE FINALE NOCTURNE
Telefunken Opus 55 TS
Saba Freiburg W3 freiburg w3 - fr

Saba Freiburg WIII – fr

SABA FREIBURG WIII

Saba Freiburg WIII

La SABA Freiburg WIII est le modèle top de la maison en 1953. Cette année-là la seulement la Grundig 5050 pouvait rivaliser avec la Saba Freibug du point de vue des qualités sonores.
Aucun autre appareil était doté de haut-parleurs concentriques et en meme temps dans l’étape  finale composé de deux EL84 en contre-phase.
La rendue sonore est très gratificante dans les deux appareils. Le tweeter en axe avec le  woofer reproduit les voix et les instruments solo d’une façon éclatante et insoupçonnable.
Le deuxième woofer renforce la profondeur du  basse d’une façon exaltante et aussi la joint de puissance est très bonne.
Nous sommes en train de parler de 7W réels , ceux-ci mis ensemble à des haut-parleurs tellement efficaces  permettent la sonorisation d’une ambiance très grande.
Saba et Grundig abandonneront malheureusement le choix des haut-parleurs concentriques  dans les appareils produits plus tard, mais on assiste à leur reprise  par Graetz dans quelques-uns de leurs modèles top.
Aujourd’hui cette solution est une des plus adoptées dans les diffuseurs HI-End.

Dans la section radio on signale trois particularités.
1 - Le bouton du Muting.
Si vous appuyez sur ce bouton la recherche des stations FM devient très silentieuse. La rumeur et les bruits de fond que vous écoutez normalement entre une station et une autre en phase de recherche disparaissent. Meme l’oeil magique reduit sa sensibilité dans l’intervalle entre deux stations, il la reprend automatiquement au niveau très élévé près de la station.
Un raffinement celui.ci très agréable et exclusif.
2-KW-Lupe
Quand on écoute les émissions dans la bande des Ondes Courtes le réglage est souvent difficile à cause d’une bande très petite. Il suffit de bouger un peu le bouton de réglage pour perdre la station. Afin de résoudre ce problème Saba a prédisposé le controle de précision du réglage dans les Ondes Courtes (KW-Lupe). Il marche de cette façon: il faut appuyer sur le bouton K pour selectionner la bande des Ondes Courtes. On se règle sur la station radio en utilisant le grand bouton de réglage des bandes AM. Enfin on affine le réglage en bougeant le petit bouton des bandes FM, qui en ce cas fonctionne comme réglage de precision pour les Ondes Courtes.
3- ORT-S.
Il est possible de memoriser une station en Ondes Moyennes et la rappeler très simplement en appuyant sur le bouton ORT-S.
Le mécanisme de memorisation est très simple. Vous appuyez sur le bouton ORT-S. Sous la radio vous trouvez un trou avec une vis. Si vous tournez cette vis avec un tournevis vous réglez votre station préférée. Dès ce moment-là toutes les fois que vous appuyez sur le bouton ORT-S, vous receverez la station préselectionée. Pour écouter les autres stations en Ondes Moyennes il suffit d’appuyer sur le bouton M et utiliser normalement le grand bouton de réglage.

Comme d’habitude les enterprises allemandes gardent le nom de la série, Freiburg en ce cas, meme si leurs modèles sont très differents entre eux.
Entre les appareils de la série Freiburg, le modèle WIII a des caractéristiques uniques.Le modèle précédant n’a pas les memes controles de tonalité, les modèles qui suivent n’ont pas les haut-parleurs concentriques.
Ils ont des autres caractéristiques, très interessantes aussi… mais pas celles-ci.

 


Saba Meersburg w2 Enhanced

 

BLUETOOTH

Récepteur Bluetooth integré

CLIQUEZ ICI >

PLATE-FORME MULTICONNECTING

Chaque radio est équipé avec un cable special qui permet le lien avec toute source numérique.

CLIQUEZ ICI >

TRAITEMENTS TUBESOUND

 

- Récepteur Bluetooh intégré – Cette unité peut etre équipée avec un récepteur BLUETOOH que l’appareil alimente directement. Cela nous permet d’ultiliser l’amplificateur de toutes sources numériques externes, comme tablette,Smartphone, ou d’autres stations multimédia sophistiquées. Vous pourrez écouter vos stations Web ou vos musiques préférées sans avoir des cables dans la chambre. Sur demande il est possible de monter aussi un récepteur Wireless.

Connection Multiplate-forme – Vous trouverez un cable adapteur qui vous permettra de le relier à toutes sources numériques comme A Iphone, Smartphone,Laptop,CD player etc. Ce cable special vous permet d’adapter l’impédance entre l’appareil et les dispositifs modernes. En outre les deux chaines stéreo se rencontrent dans une seule chaine monophonique sans augmenter la charge de l’unité souce.

Saba Factory - Villingen - 1960

Saba Factory - Villingen - 1960

L’HISTOIRE

Saba est l’acronyme de Schwarzwaelder-Apparate-Bau-Anstalt qui signifie Institut d’ingénierie des appareils technologiques  de la Foret Noire.
L’entreprise a été fondé le lointain 1835 par Joseph Benedikt avec le nom de Jockele-Uhren, mais seulement en 1923 elle commence à produire les composants pour les appareils radio et l’entreprise s’appelera SABA.
A’ la fin des années ’20 SABA célèbre son succès avec le fameux S35 et dans les années suivant cette marque devient la deuxième maison productrice allemande suivie de Telefunken.
Pendant la guerre  SABA produit évidemment des appareillages militaires et en 1945 l’entreprise est complètement détruite dans un borbardement.
En 1947 la production des radios recommence et SABA se distingue tout de suite grace à sa production d’avant-garde à un niveau très élevé.
On assiste aussi à la production des télévisions (la première TV à couleurs PAL est de marque SABA), ainsi que des appareils électroménagers et des appareils médicaux.
Beaucoup d’italiens travaillent chez SABA.
Les haut-parleurs Greencone en Alnic deviennent célèbres grace à leurs caractéristiques de linéarité, tenue en puissance, impédence constante, beaucoup d’autres constructeurs utiliseront ces éléments dans leurs  appareils HI-FI de cette époque.
Les appareils radio avec réglage motorisé deviennent célèbres aussi et SABA devient la marque de référence  allemande, synonime de qualité, fiabilité et precision extrème.
Dans les années ’70 son declin commence  .Pour les revues spécialisées de cette période  avoir un appareil qui n’était pas japonnais signifiait ne pas avoir un HI-FI. Dans les années ’80 la Thompson relève SABA.
Dans les années ’90 marche arrière :avoir un appareil japonnais des  années ’70 signifiait ne pas avoir un HI-FI, on découvre que les Japonnais travaillaient avec contreréaction du 96% et qu’un appareil avec extension di 0,001 db de 1 à 100KHz ne joue pas  forcemment  bien.
Nous avons peu  de confiance en nos oreilles et trop en ce que les autres personnes disent pas en bonne foi.
En 2007, à cause de son insolvabilité SABA disparait de la coentreprise TCL (Chinoise) et Thomson (Française) termine son existence.

CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES

Année de production: 1953/54

Superetherodyne IF: 472/10700
12 Circuits AM - 11 Circuits FM

Gammes d'ondes:
PO (M), GO (L), OC (C), FM (U)

Haut-parleurs:
2 Woofer

1 Tweeter coaxial avec woofer

Dimensions (LHP) : 660 x 435 x 314 mm / 26 x 17.1 x 12.4 inch
Poids: 19.8 kg / 43 lb 9.8 oz (43.612 lb)

Lampes 10: EF80 EC92 ECH81 EF41 EM71 EAF42 EABC80 EF40 EL84 EL84

 

Saba Meersburg W4 Enhanced

HAUT-PARLEURS

Le diagramme polaire d’un haut-parleur Dual Concentrique.

C’est un exemple de diagramme polaire d’un haut-parleur coaxial.
Les différentes lignes colorées  indiquent l’intensité du son aux différentes fréquences au varier du coin sonore.
La direction des fréquences aigues par rapport à celles basses est évidente.
Nous avons situé les deux haut-parleurs de façon qu’on obtienne l’effet sonore le meilleur à une distance de l’appareil comprise entre 4 et 8 mètres.

On commence à ressembler au son d’un Juke Box.

CONTROLE DES TONS AVEC INDICATION DU NIVEAU

Le système de controle des tons est très intéressant. Il s’agit d’un circuit principe du système Baxandall avec une particularité, il interagit avec un système de feedback. Cela garantit une efficace controle de la bande et garantit en meme temps une diminution de la distortion. L’utilisation est vraiment très simple, on le trouve en effet dans les grands boutons des controles à coté de l’echelle. Tourner chaque bouton permet de changer progressivement la couleur d’une petite fenetre sur le verre. On arrive ainsi à avoir une idée immediate de l’exaltation des tons.

Saba Freiburg W3
Saba Freiburg W3

ANTENNES

L’appareil est doté de deux antennes à l’intérieur. Un dipole fixe pour la bande FM et UK et une ferrite tournante pour les bandes MW et LW. Il y a, bien sur, derrière  l’appareil les prises pour les antennes extérieures. Vous tournez l’ antenne en ferrite avec le  grand bouton derrière le bouton du volume.  Autour de l’oeil magique il y a une bague d’indication  qui revèle la position de cette antenne. La sensibilité  dans la réception  avec les antennes intérieures est très bonne.

 

Saba Freiburg W3

Saba Freiburg W3

CONTROLE DU RÉGLAGE SÉPARÉ ENTRE AM ET FM.

Le système du réglage est un autre bijoux.

L’appareil est doté de mecanismes de réglage séparés pour les bandes AM et pour celui des deux bandes FM .

Les boutons de réglage sont deux coaxiaux, pour une très bonne mécanique

Saba Freiburg W3

INDICATEUR VISUEL D'ACCORD

Nous avons substituté l’oeil magique .

LES COMMANDES

Saba Freiburg W3

Le réglage du volume est controlé par le grand  bouton à gauche, la compensation physiologique est intégrée.
Le bouton antérieur, plus petit, permet la rotation de l’Antenne en ferrite.
Si on se déplace à droite, dans le verre, on trouve tout de suite l’indicateur de réglage (Oeil Magique).
Autour de l’Oeil Magique on voit une bague d’indication de  la position de l’antenne en ferrite.
Immédiatement dessous on voit la petite fenetre indicatrice  des tons bas et  plus en bas le bouton des tons bas.
Si on continue vers droite on trouve les echelles des diffèrentes bandes, Grandes Ondes, Petites Ondes, Ondes Courtes.
La section UK est l’echelle des bandes FM.
Au dessous de l’echelle des bandes FM on voit aussi l’echelle des canaux TV, qu’on pouvait écouter après avoir instalé un module supplémentaire.

Plus en bas on trouve le clavier, dont les boutons ont les fonctions suivantes:

AUS - Arrêt
UK - FM
Ϙ - PU (Pick-Up)
UK/M - (FM) silencieux pendant la recherche de station  - (AM) - Insère l'antenne en ferrite (normalement exclue)
L - GO (Grandes Ondes)
M - PO (Petites Ondes)

K - OC (Ondes Courtes)
ORTS-S - PO  fréquence sauvé

A’ gauche on trouve la petite fenetre qui indique les tons aigues, et au dessous le bouton des tons aigues.
Enfin encore à gauche il y a les deux boutons concentriques du recherche des stations.
Celui derrière plus grand règle les  bandes AM (OC,PO,GO).
Celui antérieur plus petit règle les bandes FM (quand le bouton UK est appyué).
Par contre quand on est appuyé sur le bouton K il y a le réglage fin des Ondes Courtes.
Sous la radio on trouve les deux vis de préselection de la station OM que vous pouvez écouter après avoir appuyé sur le bouton ORTS-S.

Saba Freiburg W3

LE COTÉ ARRIÈRE

Sortie pour les haut-parleurs externes.
Entrée pour magnétophone (tonbandgerat).
Entrée pour Pick-Up (tonabnehmer)
Entrées d'antenne AM et FM et connexion à la terre.

Saba Freiburg W3

LE COTÉ INFÉRIEUR.

Des registres de régulation préselection en Petites Ondes.

ÉTAPES DE LA RESTAURATION

COMME D’HABITUDE LA TRÈS BELLE IMAGE FINALE

Saba Freiburg W3