Étiquette : <span>philips</span>

Philips BX998A Uncategorised

Philips BX998A – fr

PHILIPS BX998A

PHILIPS BX998A

La Philips BX998A est le plus grand et le plus important appareil radio à valves jamais construit par la Philips.
Dans sa conception on n’a tenu compte évidemment que des prestations et de l’exclusivité que le publique, auquel elle s’adressait, demandait. Il n’y a pas d’autre radio construite en Europe douée de 16 valves, dont certaines à double, pour un équivalent de 22 valves singles.
Comme j’ai eu déjà façon de discuter dans le passé avec des personnes heureuses qui avaient cet appareil, des valves pouvaient être sauvées, en réduisant le prix total de l’appareil, mais bien évidemment le prix n’était pas le vrai problème, au contraire.

La Philips BX998A est douée des particularités qui lui donnent un caractère d’exclusivité dans le panorama de la production européenne. Celles-ci sont :

- Sélection de gamme motorisée
- Amplificateurs Séparés pour les hauts et les bas
- Amplificateurs des bas couplés sans aucun transformateur en sortie(OTL)
- Double bande FM à haute et basse sensibilité/qualité
- Double bande Ondes Moyennes pour mémorisation de deux stations au même temps
- Deux des trois bandes à Petites Ondes avec Réglage Fin Séparé
- Amortissement élevé en contreréaction
- Woofer à haute impédance.

Toutes ces préciosités sont analysées avec détail dans la page suivante, donc je ne vais pas parler d’elles ici, dans la description générale.

La Philips BX998A a des dimensions vraiment grandes avec un devant de 71 cm de largeur et 44 de hauteur.
Les frises en laiton pur et les surfaces en bois avec des couleurs différentes réduisent considérablement l’impact frontal du meuble, le réduisant mouvementé et agréable. De toute façon le design dans son ensemble est ce qu’il y a de plus classique et conservateur pour son époque. Même dans son design, donc, on met en évidence l’orientation du projet vers un publique d’une classe sociale déterminée.

Les bas sont vraiment très profonds. Cela résulte des amplificateurs OTL séparés et du grand woofer de 26 cm de diamètre.
Le très bon mid-tweeter bicône de 17 cm de diamètre reproduit d’une façon très souple la gamme moyenne et aigue.
La disposition des haut-parleurs favorise l’écoute frontale.

Les sections de Haute et Fréquence Moyenne.
Le groupe FM a une amplification et une stabilité très élevées.
La bande FM Haute Qualité est douée de suppresseur de bruit automatique en présence de signaux sous 1.7 uV la sortie est silencieuse pour éviter d’entendre des bruissements et des troubles pendant la recherche des stations.
Le circuit de de-emphase est sélectionné sur 50 uS valable dans le monde entier à exception des Etats Unis et de la Corée du Sud. Dans ces nations –ci le filtre doit être porté à 75 uS.
La section AM est douée d’antenne tournante pour le bandes OM et OL. On peut contrôler l’antenne grâce à une couronne qui entoure l’œil magique sur le devant.
Les sections de fréquence moyenne sont composées de 9 filtres séparés pour AM et pour FM. Avec ces filtres il est possible de régler avec précision la sensibilité, la sélectivité et l’intervention du sélecteur de bruit.

A’ l’écoute il manque un peu de nervosité dans les aigues, nervosité qui est nécessaire à la production de la musique Jazz, Rock et Post Rock. Cette radio en effet est particulièrement indiquée pour l’écoute di musique symphonique et lyrique et baroque. Les grands chœurs sont exprimés avec un dynamisme étonnant mais au même temps le madrigal est reproduit avec la précision requise.
Mais ce qui m’a surpris a été l’écoute du bourdon dans le prélude de « L’or du Rhin » de Wagner. Il est difficile de faire mieux avec une radio avec ces genres musicaux.


Les chansons qu’on a choisies pour l’écoute sont dédiées aux artiste hollandaises, comme les constructeurs de cet appareil.
La première chanson est la Suite n. 6 en A mineur – Giga de Pieter Bustijn.
Pierre Bustijn (1649-1729) a été un compositeur flamand. Claveciniste, organiste et carillonneur.
Seulement ses deux 9 Clavecin Suites ont survécu à la destruction de l’Archive de Middelburg pendant la Deuxième Guerre Mondiale. On ne connait presque rien de lui mais ses neuf Suites pour clavecin étaient très appréciées à l’époque.
L’influence de Bach envahit ses suites dans leurs mélodies et aussi dans leur forme, qui est évident dans leur élégante construction.
La deuxième chanson de Jan Pieterszoon Sweelinck est tirée du concert KoninginnedagConcert du 2012 qui la reine Béatrice de Belgique avait demandé à l’occasion du 450ème anniversaire de la naissance du compositeur.
Sweelinck avait étudié avec Gabrieli pendant son séjour à Venise. Andrea Gabrieli (Venise 1510-1586), chanteur dans Saint Marco, compositeur de madrigaux et de musiques pour des occasions triomphales comme la Victoire de Lepanto du 7 octobre 1571.
La grande capacité de Sweelinck a été celle de fusionner et renouveler les formes du contrepoint musical anglais avec celles des chorales de l’école italienne et allemande.
Les reflets et la profondeur de l’enregistrement live vous les pouvez percevoir à l’écoute du fichier.

Philips BX998A

Philips BX998A

La troisième chanson est dédiée à un constructeur de clavecins hollandaise, Willem Kroesbergen.
Il s’agit d’une œuvre de Bach, English Suites, interprétées par Masaaki Suzuki juste avec un clavecin construit par Kroesbergen.
Le clavecin est le plus grand instrument à cordes pincées avec clavier. Il est très utilisé dans la musique baroque et comme continue pour construire une trame solide de support de la chanson. Le son est brillant et riche en harmoniques.
Les Flandres ont été l’un des centres les plus importants pour la production de clavecins. Les instruments construits par Kroesbergen sont utilisés régulièrement par les solistes comme Ton Koopman et Masaaki Suzuki et par des groupes comme le Bach Collegium Japan et le Musica Antiqua Koeln.
La quatrième chanson est la Symphony No.1 « Pan » (1917) de Willem Pijper (1894-1947).
Il était d’humble origine, il a étudié par lui-même et i l a été étudiant de Johan Wagenaar. Il est devenu directeur du conservatoire de Rotterdam, où presque tous les compositeurs hollandais du vingtième siècle se sont formés.
Il a subi l’influence de Mahler, Fauré,Debussy, il a poussé sa recherche musicale jusqu’à la musique contemporaine, s’inspirant à Stravinskij et Shoenberg.
La chanson qu’on a choisie est tirée de sa première symphoni , qui s’approche aux symphonies de Mahler. Les travaux suivant de Pijper seront bien différents.
La dernière chanson est celle de la chanteuse Anouk Teeuwe. Elle est titrée Nobody’s Wife.
Anouk est une chanteuse hollandaise primée plusieurs fois née à DenHaag en 1975. Ses chansons sont d’une très bonne qualité, d’un rock pur et classique qui s’exprime au maximum dans ses concerts.

BLUETOOTH

Récepteur Bluetooth integré

CLIQUEZ ICI >

PLATE-FORME MULTICONNECTING

Chaque radio est équipé avec un cable special qui permet le lien avec toute source numérique.

CLIQUEZ ICI >

TRAITEMENTS TUBESOUND

- Récepteur Bluetooh intégré – Cette unité peut etre équipée avec un récepteur BLUETOOH que l’appareil alimente directement. Cela nous permet d’ultiliser l’amplificateur de toutes sources numériques externes, comme tablette,Smartphone, ou d’autres stations multimédia sophistiquées. Vous pourrez écouter vos stations Web ou vos musiques préférées sans avoir des cables dans la chambre. Sur demande il est possible de monter aussi un récepteur Wireless.

Connection Multiplate-forme – Vous trouverez un cable adapteur qui vous permettra de le relier à toutes sources numériques comme A Iphone, Smartphone,Laptop,CD player etc. Ce cable special vous permet d’adapter l’impédance entre l’appareil et les dispositifs modernes. En outre les deux chaines stéreo se rencontrent dans une seule chaine monophonique sans augmenter la charge de l’unité souce.

L’HISTOIRE

En 1891 les frères Gérard et Anton Philips commencent à Eindhoven la production de leurs premières lampes à incandescence.
Plus tard ils vont se spécialiser dans la production d’appareils électro-médicaux, et en 1918 ils ont présenté leur premier tube de radio (X-Ray).
Dans les années à venir Philips commence à se spécialiser dans le secteur de la radiodiffusion, et en 1932 parvient à vendre plus qu’un million d’appareils radio, et il est devenu le premier producteur dans le monde entier.
Pendant la Deuxième Guerre Mondiale l’entreprise a été déplacée aux Antilles Hollandaises, et puis à la fin de la guerre elle est rentrée en Hollande.
Dans l’après-guerre de la Deuxième Guerre Mondiale commence la production des premières télévisions, le lancement des cassettes en 1963, et la production du premier circuit intégré en 1965.
En 1982 il a lancé, joint à la Sony, le premier lecteur cd.
En 1984 il prend le contrôle de l’allemande Grundig.
Dans les années ’90 l’entreprise Philips affronte une crise financière et de chiffres d’affaires.
En 1991 il met sur le marché le vidéo cd, et elle est la première entreprise au monde à développer la télévision à haute définition.
En 1999 Philips crée un partenariat avec la Sony Electronics dénommé LG Display, ce partenariat se termine en 2009.
En 2006, avec la Sony, Philips lance sur le marché le premier Blu-ray.
En 2009 Philips lance la première télévision LCD Full HD taille 21 :9.
Philips détient 48.000 brevets enregistrés.
En ce moment sa production se concentre sur les produits d’éclairage économes en énergie et sur les LED, sur des systèmes et des services de diagnostic et sur la production d’appareils médicaux.

CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES

Année de production: 1955
Superetherodyne IF 452/10700
9 AM Circuits
11 FM Circuits
Gammes d'ondes:
Grandes Ondes (150-345 KHz)
Petites Ondes 1 (517-1620 KHz)
Petites Ondes 2 (517-1620 KHz)
Ondes Courtes 1 (1,6-5,2 MHz)
Ondes Courtes 2 (5,1-15 MHz)
Ondes Courtes 3 (14,7-26,5 MHz)
FM 1 (87,5-100 MHz)
FM 2 (87,5-100 MHz)
Haut-parleurs:
1 woofer
1 mid-tweeter
Dimensions (LHP): 710 x 440 x 317 mm / 28 x 17.3 x 12.5 inch
Poids: 28,1 kg / 61 lb 15.9 oz
16 Lampes: 2xEBF80, ECH81, EF80, EC92, EM34, EF89,EF85, EAA91, ECC83, EBC41, 2xPL81, EL84, 2xEZ80

Philips BX998A

Philips BX998A

Philips BX998A

AMPLIFICATEURS

Les stades finaux sont deux, un pour les basses fréquences et un pour celles hautes.

Le premier stade du préamplificateur est unique et il pilote les deux stades finaux. Il est constitué d’une section du double triode ECC83.
Sur cette section on trouve le contrôle du volume avec une double correction physiologique de la réponse en fréquence (loudness). A’ la sortie de cette section on trouve les deux contrôles des tons du type Baxandall. A’ ce point les bas et les aigues sont divisés.

L’amplificateur des tons bas est du type SRPP (shunt regulated push pull), sans aucun transformateur de sortie (question capitale du stade final).
Cette configuration est encore utilisée aujourd’hui dans des amplificateurs de tension HIGH-END.
Le transformateur de sortie réduit la bande passée de l’amplificateur tout entier. Les bas sont limités par la réactance de l’enroulement primaire.
Les deux valves finales PL81 de chaque chaine, sont connectées en série avec l’accouplement DC-DC. Chaque PL81 est configurée comme un triode.
Sa sortie est prise par le cathode de la première PL81. Le haut-parleur a une impédance de 700 ohm, pareille à celle moyenne qui se présente sur le corps secondaire, donc il est possible d’accoupler directement (sans aucun transformateur) le stade final et le haut-parleur.
La Philips BX998A est donc entièrement exonérée de tous les problèmes qui proviennent des transformateurs de sortie.
Cet amplificateur commande un woofer de 26 cm.

L’amplificateur des tons aigues est constitué de la deuxième section du double triode ECC83 et d’un penthode final, EL84, configuré en classe A.
Le transformateur de sortie dans ce circuit n’a plus de grandes criticités ne pouvant pas être saturé par les basses fréquences. En outre ce transformateur a une qualité très élevée, avec ses couches d’enroulement alternées entre primaires et secondaires.
En dernier l’atténuation du haut-parleur est gardée à un niveau élevée par la basse résistance dynamique du circuit en contre réaction.
Cet amplificateur commande un Mid-Tweeter de 17 cm.

SÉLECTEUR DE BANDE MOTORISÉ

Une autre caractéristique de la Philips BX998A est le sélecteur de gamme motorisé.
Dans cette radio il est possible d’écouter à partir de neuf sources possibles.
Des Ondes Longues, deux bandes en Ondes Moyennes, trois bandes en Petites Ondes, deux bandes en bandes FM, entrée auxiliaire (Bluetooth).
Etant donné la complexité mécanique et par conséquent sa fragilité, suffisant pour construire un sélecteur de bande approprié à la Philips, ils ont décidé de diviser le sélecteur en deux sélecteurs divisés, un rotatif et l’autre à glissière. Les deux sélecteurs sont reliés mécaniquement entre eux.
L’interrupteur rotatif est actionné par un moteur, qui, grâce à une série de switch et de cames fait tourner le sélecteur jusqu’à la position prévue par le bouton de gamme qu’on a appuyé. Ce mécanisme assure une régularité dans la rotation et aussi une protection aux contacts pour longtemps.
Bien sûr il faut nettoyer et lubrifier le mécanisme de temps en temps. Il faudrait faire un entretien régulier au moins chaque dix années.
Je comprends que nous vivons dans une époque où un appareil d’huit mois est considéré dépassé, mais pour ces appareils il n’est pas ainsi.

Pendant la rotation du moteur un circuit de Muting intervient par conséquent aucun bruit ennuyeux n’est reproduit sur les haut-parleurs.

CONTROLE DES TONS AVEC INDICATION DU NIVEAU

Le système de contrôle des tons est très efficace. Sur les grands boutons des contrôles de ton, séparés pour hauts et bas, on trouve deux petites fenêtres séparées pour les tons bas et ceux aigues.
Il est très beau de voir la note qui descend dans le pentagramme au fur et à mesure que les bas dans la petite fenêtre s’accentuent avec la clé de Fa et de voir la note qui monte dans le pentagramme au fur et à mesure que les aigues s’accentuent dans la petite fenêtre avec la clé de SOL.
Le bouton du contrôle des aigues est relié à la ferrite dans les transformateurs MF et il en fait modifier la pente de la cloche du transformateur même. De cette façon quand on est dans les bandes AM, les tons aigues s’accentuent davantage avant le début de l’arrivée dans le stade amplificateur BF.

ANTENNES

L’appareil est doté de deux antennes à l’intérieur. Un dipole fixe pour la bande FM et OC et une ferrite tournante pour les bandes PO et GO.
Il y a, bien sur, derrière  l’appareil les prises pour les antennes extérieures.
Vous tournez l’ antenne en ferrite avec le  grand bouton derrière l’oeil magique.

Pour obtenir une excellente réception des ondes courtes, tournez le contact d'antenne vers le bas (flèche rouge) et insérez l'antenne externe dans la prise appropriée (flèche jaune).

INDICATEUR VISUEL D'ACCORD

Nous avons substituté l’oeil magique .

Philips BX998A

HAUT-PARLEURS

Dans cet appareil deux haut-parleurs sont utilisés:

Philips 9758A
Woofer
Diamètre 26 cm/10.2"
Réponse en fréquence 45-10.000 Hz
Impédance 700 ohm

Philips 9768M
Mid-Tweeter doppio cono
Diamètre 17 cm/6.7"
Réponse en fréquence 95-15.000 Hz
Impédance 5 ohm

LES COMMANDES

Philips BX998A

2 - PO1 bouton
3 - GO bouton
4 - OC1 bouton
5 - OC2 bouton
6 - OC3 bouton
7 - Bouton de réglage fin pour OC2-OC3
8 - Affichage de Ton Bas
9 - Bouton des Tons Bas
10 - Bouton de Réglage du volume
11 - Affichage de réglage fin pour OC2-OC3

1 - Interrupteur ON/OFF
12 - Affichage de Tons Aigues
13 - Bouton des Tons Aigues
14 - Bouton du recherche des stations
15 - PO2 Affichage
16 - PO2 bouton
17 - AUX bouton
18 - FM1 bouton (High Sensibility)
19 - FM2 bouton (High Quality)
20 - PO2 bouton du recherche des stations

LE COTÉ ARRIÈRE

Sortie pour les haut-parleurs externes.

Entrée pour magnétophone (tonbandgerat).

Entrée pour Pick-Up (tonabnehmer)

Entrées d'antenne AM et FM et connexion à la terre.

ÉTAPES DE LA RESTAURATION

COMME D’HABITUDE LA TRÈS BELLE IMAGE FINALE
Philips BX998A